L’Ehpad est mort, vive l’Ehpad

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie a annoncé à la mi-juillet que les Ehpad (pour établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) changeraient de nom.

Mains de personnes âgées en Ehpad

Une consultation citoyenne

Réunis au Ministère des Solidarités et de la Santé, Brigitte Bourguignon, et Éric Lombard (directeur général caisse des dépôts), ont présenté le nouveau projet gouvernemental « Dessine-moi l’Ehpad de demain». Plusieurs autres acteurs du troisième âge étaient présents tels que des représentants des Ehpad, des aidants, des familles, des urbanistes. Le changement de nom des Ehpad s’inscrit dans un processus global de restructuration de ces derniers.

Quels budgets alloués ?

Ce projet de grande envergure vise à dynamiser et restructurer un secteur amené à croître avec le vieillissement de la population. Suivie en direct par de nombreuses personnes via une plateforme vidéo dédiée, la conférence a connu un véritable succès. Brigitte Borguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie s’est « félicitée de la signature d’une convention avec la Caisse des Dépôts qui va mobiliser + de 3,5 Md€ pour l’investissement dans les établissements pour personnes âgées. »

Quelles autres mesures prévues ?

Parmi les mesures annoncées (autres que le changement de nom), on compte 4000 projets distincts. Parmi eux, l’investissement massif de l’état dans des chariots motorisés, rails, lève-malades, et autres détecteurs de chute. La ministre a tenu à résumer ce virage majeur dans l’accès aux soins pour les personnes du troisième âge en une phrase : « il s’agit d’une redéfinition globale de l’offre d’hébergement, autour de 3 leviers : des Ehpad plus médicalisés et plus sécurisants, véritables lieux de vie et ouverts sur la société. »

Pas de surrisque cardiovasculaire pour les séniors vaccinés au Pfizer

S’il est un sujet qui fait débat en France c’est bien celui des vaccins. Dans l’héxagone, trois d’entre eux sont majoritaires : Pfizer, AstraZeneca et Moderna. Depuis l’annonce le 12 juillet dernier de l’obligation de disposer du « Pass Sanitaire » pour se rendre dans des lieux publics, de nombreuses voix se sont élevées contre des mesures jugées liberticides par certains. D’autres, plus tempérés, se sont toutefois posés la question des effets secondaires desdits vaccins, et ce notamment sur les populations à risque telles que les personnes âgées. La rédaction du blog de Senectis vous en dit plus.

Doses de vaccins
https://pixabay.com/fr/photos/vaccination-corona-biontech-pfizer-6291875/

Continuer la lecture de « Pas de surrisque cardiovasculaire pour les séniors vaccinés au Pfizer »

Découvrez les chaussons orthopédiques pour femmes Svadlï

À mesure que l’on vieillit, nos goûts et nos besoins évoluent. Autrefois, les baskets venaient à remplacer les pointes ou les talons. Aujourd’hui, beaucoup de seniors cherchent à s’équiper de chaussons orthopédiques. Mais chaque chausson ne se vaut pas, et beaucoup diffèrent tant par leur matériau que leur qualité. Chez Senectis, où nous œuvrons pour le bien-être des seniors, nous vous conseillons d’opter pour des sandales scandinaves Svadlï.

Massage des pieds
https://pixabay.com/fr/photos/physioth%c3%a9rapie-massage-des-pieds-2133286/

Soulager vos douleurs plantaires

Les pieds sont sans doute la partie du corps la plus sollicitée avec les mains et le cerveau. Il convient donc d’en prendre soin et de les protéger. Le problème est que la plupart des chaussures que nous portons au quotidien viennent serrer, compresser, voire dans des cas plus rares, remodeler le pied. Cela peut causer divers problèmes tels que des douleurs variées, des tendinites, et parfois même des infections dues au frottement. L’UFSP (pour Union Française pour la Santé du Pied), tire la sonnette d’alarme. Plus de deux français sur trois souffriraient au niveau des pieds et ce chiffre atteindrait même 72% chez les femmes.

Les chaussons orthopédiques comme remède

De prime abord, et en cas de douleurs vives et qui perdurent, il est nécessaire de consulter un podologue. Ce dernier pourra vous recommander ou non la prise d’un traitement, l’application d’une crème, ou vous rapprocher d’un kinésithérapeute. En cas de douleurs modérées, des solutions moins onéreuses et plus simples peuvent être mises en place. Parmi elles, le changement de chaussures, la mise en place de semelles orthopédiques ou des massages à réaliser soi-même. Enfin, opter pour des chaussons orthopédiques chez soi peut aussi s’avérer être une excellente solution. Plutôt que de rester pieds nus ou en chaussettes, il convient de détendre le ou les pied(s) douloureux.

Les sandales scandinaves Svadlï

Le marché des chaussures orthopédiques ne cesse d’évoluer et de nombreuses marques voient le jour chaque année. Imaginés et conçus pour les femmes, les chaussons Svadlï sont une alternative de premier choix. Confortable, la semelle et également légère et facilitera vos déplacements. La technologie Svadlï permet de soulager les douleurs plantaires. Les semelles orthopédiques sont rembourrées à hauteur de 4,5cm et s’adaptent à la forme de vos pieds. Le matériau texturé offre une qualité antidérapante aux chaussons, ce qui est un avantage majeur pour les seniors. Plusieurs couleurs toutes aussi jolies les unes que les autres sont disponibles sur le site de Svadlï : orange, bleu, noir, rose, jaune ou beige. Les pointures s’étendent du 34 au 45.

Quels sont les meilleurs objets connectés pour personnes âgées ?

Les technologies n’ont eu de cesse d’évoluer au cours des cinquante dernières années. Évolutions qui ont permises de mieux appréhender le troisième âge. Du point de vue de la santé d’une part, mais aussi utilitaire. Depuis cinq ans, de très nombreux produits ont fait leur apparition sur le marché connecté. Des entreprises se sont même spécialisées dans la conception d’objets connectés destinés aux séniors. Mais alors quels sont ceux offrant le meilleur rapport qualité/prix ? Voici la sélection de l’équipe de rédaction de Senectis.

Objets connectés sur un bureau
https://pixabay.com/fr/photos/technologie-comprim%c3%a9-792180/

Continuer la lecture de « Quels sont les meilleurs objets connectés pour personnes âgées ? »

« Lis Mon Livre » : un projet pour les séniors

Que cela soit pour se cultiver ou se détendre, la lecture est l’une des activités préférées des seniors actifs. Malheureusement, il est parfois plus difficile de la pratiquer à quatre-vingts qu’à vingt ans. Problèmes de vue, troubles de l’attention, difficultés à tenir le livre de manière continue, autant de maux qui en découragent certain·e·s. Le projet Lis Mon Livre souhaite faciliter l’accès aux livres audio à nos aîné··s.

casque audio
https://pixabay.com/fr/photos/casque-d-%c3%a9coute-audio-technologie-690685/

Continuer la lecture de « « Lis Mon Livre » : un projet pour les séniors »

Hypertension : comment protéger votre cognition avec les antihypertenseurs

Une étude de l’Université de Californie a révélé qu’une partie des médicaments hypotenseurs sur le marché, permettraient de réduire le déclin cognitif. En revanche, elle confirme également que certains antihypertenseurs favorisent ce même déclin. Mais alors quels sont les bons hypotenseurs (ou antihypertenseurs) ?

Plaquettes de médicaments
https://pixabay.com/fr/photos/m%c3%a9dicaments-comprim%c3%a9s-m%c3%a9decine-cure-1853400/

L’hypertension artérielle et le déclin cognitif

L’hypertension artérielle, aussi appelée « HTA » dans le langage médical est source de déclin cognitif. Elle peut également causer d’autres troubles, voire même de la démence chez certaines personnes âgées. Le flux sanguin étant altéré, il ne circule pas correctement dans le cerveau est cause des dommages qui peuvent être irréversibles. Il s’agit d’un problème majeur au 21ème siècle puisque l’on considère que près de la moitié des adultes souffrent d’HTA.

À partir de quel taux souffrons-nous d’HTA ?

On considère une pression artérielle comme « haute » ou élevée, quand elle dépasse les 120/800 mm Hg. Pour abaisser cette tension, plusieurs méthodes peuvent être utilisées :

  • Une modification du régime alimentaire.
  • Une pratique sportive renforcée et sollicitant le cardio. Par exemple, de la course à pieds, ou du crossfit.
  • La prise de médicaments dans certains cas. Si vous dépassez les 130/80mm Hg ou les 140/90 mm Hg, votre médecin vous conseillera généralement de suivre un traitement hypotenseur ou antihypertenseur.

Quels sont les hypotenseurs qui favorisent la cognition ?

C’est un essai clinique à grande échelle (près de 13 000 participants âgés de cinquante ans et plus), qui a permis de déterminer quels traitements étaient les plus adaptés en matière de cognition. Ce dernier a permis de déterminer que :

  • Chaque classe d’anti-hypertenseurs (inhibiteurs de l’ECA, récepteurs de l’angiotensine II, inhibiteurs calciques, et diurétiques), ont un effet différent et un mode de fonctionnement propre. Cela se traduit par des altérations différentes de la fonction cognitive.
  • Les hypotenseurs traversant l’hémato-encéphale permettent d’avoir une meilleure mémoire que les autres. En revanche, ils font également baisser l’attention.
  • Les inhibiteurs d’ECA et les RDA II sont généralement associés à de bons résultats sur la mémoire.

Le Dr Jean K. Ho, principal instigateur de la recherche, explique ainsi que les traitements contre l’hypertension, permettraient, dans le cas où ils traversent la barrière hémato-enchéphalique, de lutter contre le déclin cognitif. Il s’agit d’une découverte majeure, notamment dans le traitement de l’hypertension artérielle chez les seniors souffrant de problèmes de santé.

Alzheimer : comment la musique peut raviver la flamme

900 000. Il s’agissait du nombre de français et françaises atteints par la maladie d’Alzheimer en 2015. Des chiffres terribles et malheureusement en deçà de la réalité. En effet, on estime que chaque année 225 000 nouveaux cas sont recensés. Se traduisant par une perte plus ou moins importante de la mémoire et des souvenirs, la maladie d’Alzheimer touche principalement les personnes âgées. Ces seniors, déjà affaiblis par les affres du temps, doivent apprendre à vivre avec les aspects les plus déchirants de cette pathologie. Fort heureusement, il existe des halos dans la pénombre.

Notes sur un piano
https://pixabay.com/fr/photos/piano-sheet-music-musique-clavier-1655558/

Continuer la lecture de « Alzheimer : comment la musique peut raviver la flamme »

Seniors : découvrez des activités à faire seul ou accompagné

Passé un certain âge, il peut être difficile de réaliser certaines tâches du quotidien. Plus encore, de continuer à pratiquer certaines passions. Qu’il s’agisse de sport intensif, ou d’activités nécessitant une autonomie complète, il peut parfois être compliqué de s’accommoder de sa vie de senior. Mais alors quelles sont les activités que vous pouvez réaliser seul, avec des proches ou  vos voisins en EHPAD ?

jeu de société
https://pixabay.com/fr/photos/conseil-jeu-la-concurrence-761586/

Continuer la lecture de « Seniors : découvrez des activités à faire seul ou accompagné »

Seniors : quelles applications télécharger contre l’isolement ?

L’un des objectifs de Senectis et ses EHPAD du 06 est de lutter contre l’isolement des personnes âgées. Nous avons d’ailleurs remarqué que, depuis quelques temps, beaucoup de jeunes entreprises cherchent des solutions digitales. Cet intérêt nouveau est sans doute lié au fait que la France, et plus globalement l’Europe, connaissent un véritable basculement démographique et un vieillissement de leurs populations. Alors quelles sont les applications permettant de lutter contre l’isolement des seniors ?

Main tenant un iphone
https://pixabay.com/fr/photos/iphone-smartphone-apps-apple-inc-410324/

Continuer la lecture de « Seniors : quelles applications télécharger contre l’isolement ? »

Janette Bertrand : de journaliste à autrice engagée pour les seniors

Elle a eu mille vies. À l’aube de ses 97 printemps, Janette Bertrand est désormais autrice à succès. Après des études de lettres à l’Université de Montréal, elle devient journaliste en 1950. Tantôt animatrice et tantôt rédactrice, ses différentes casquettes la sensibilisent à la lutte contre le sexisme et contre l’âgisme. Une idéologie qu’elle transpose sur scène, puisque la dramaturge a écrit deux pièces majeures du 21ème siècle au Canada : Moi Tarzan, Toi Jane et Dis-moi si j’dérange. La première traitant du sexisme et la seconde de la solitude des personnes âgées.

Vieil homme élégant
https://pixabay.com/fr/photos/l-homme-r%c3%a9tro-la-mode-1835599/

Continuer la lecture de « Janette Bertrand : de journaliste à autrice engagée pour les seniors »