Le prix Nobel de 2016 permet de mieux comprendre Alzheimer

En 2016 Yochinori Ohsumi recevait le prix Nobel de médecine pour les travaux de son équipe de recherche sur l’autophagie. Ces travaux ont permis de mieux comprendre certaines maladies neurodégénératives comme celle d’Alzheimer. Notre groupement d’ehpad dans les Alpes-Maritimes s’intéresse de près aux avancées médicales afin d’accompagner au mieux les résidents.

Plaque prix nobel
https://pixabay.com/fr/photos/nobel-alfred-plaque-2166136/

Continue reading “Le prix Nobel de 2016 permet de mieux comprendre Alzheimer”

Découvrez les bienfaits des jardins thérapeutiques

Certains résidents de nos ehpad dans le 06 ont la chance de pouvoir passer du temps une à plusieurs fois par mois dans un jardin thérapeutique. En effet, des études le démontrent de plus en plus chaque année, les plantes ont un effet thérapeutique bien réel : c’est ce qu’on appelle l’hortithérapie. Il s’agit d’une forme non-médicamenteuse de thérapie, qui, lorsqu’elle accompagne les traitements, aide les malades à surmonter leurs problèmes.

Jardinage
https://pixabay.com/fr/photos/plantation-jardinage-fleurs-plantes-865294/

Continue reading “Découvrez les bienfaits des jardins thérapeutiques”

Votre proche âgé chute souvent, peut-être souffre-t-il d’hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie à pression normale est une pathologie peu connue qui touche tout de même plus d’un pour cent de la population des plus de 60 ans. Si en ehpad ou en maisons de retraite les symptômes sont rapidement reconnus, il n’en est pas forcément de même pour des personnes atteintes et non prises en charge.

Personne âgée qui marche.
https://pixabay.com/fr/photos/vecchietta-%C3%A0-pied-pays-393759/

Continue reading “Votre proche âgé chute souvent, peut-être souffre-t-il d’hydrocéphalie ?”

Connaitre le métier d’aide médico-psychologue (AMP)

Dans nos Ehpad dans les Alpes-Maritimes, il peut arriver que les résidents nécessitent l’accompagnement d’une aide médico-psychologue, une AMP. Les personnes exerçant ce métier sont des véritables héros et héroïnes du quotidien pour les patients et patientes accompagnées.

Personnes âgées qui se tiennent les mains.
https://pixabay.com/fr/photos/mains-vieux-vieillesse-4344711/

Continue reading “Connaitre le métier d’aide médico-psychologue (AMP)”

Pourquoi les objets connectés sont utiles pour les seniors ?

Nos maisons de retraite dans les Alpes-Maritimes accueillent déjà le « coussin Viktor », un coussin connecté imaginé par un entrepreneur de la région. Ce coussin permet d’aider et d’accompagner les résidents dans leur quotidien afin d’appeler leur proche, de les prévenir ou même d’afficher des médias sur la télévision ou en audio.

Il existe de nombreux outils connectés qui sont utiles pour aider nos proches âgés et améliorer leur quotidien.

Tablette connectée.
https://pixabay.com/fr/photos/youtube-tablette-actualités-app-1719926/

Continue reading “Pourquoi les objets connectés sont utiles pour les seniors ?”

Les loisirs et les malades d’Alzheimer

Les loisirs sont plus qu’importants pour les personnes âgées qui deviennent dépendantes ou qui perdent de leur autonomie. Des ateliers créatifs, de cuisine, d’art ou de jeux sont mis en place dans nos maisons de retraite et nos EHPAD dans le 06 afin de les accompagner et les aider à affronter cette perte d’autonomie. Il peut apparaître difficile de pratiquer des loisirs avec des malades souffrant d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives mais voici quelques astuces que nous mettons en place et qui ont fait leurs preuves.

Personnes âgées cuisinant. Continue reading “Les loisirs et les malades d’Alzheimer”

Les gestes barrières sont toujours à respecter pour protéger nos aînés

Bien que le gouvernement ait autorisé le déconfinement, les gestes barrières et certaines restrictions sont toujours en vigueur pour protéger les personnes à risque. Parmi celles-ci se trouvent nos aînés. Si certains sont protégés car pris en charge dans les EHPAD ou les maisons de retraite, d’autres sont contraints de rester chez eux. Dans le meilleur des cas, ils ont emménagé chez leurs proches. Si vous êtes dans ce cas, voici quelques astuces qui permettent de réduire les risques.

Mains de personnes âgées
https://pixabay.com/fr/photos/mains-vieux-vieillesse-2906458/

Apportez un soutien « médical »

Il est important de vérifier de nombreux points afin que la personne âgée vivant avec vous ne risque rien. Dans un premier temps, veillez à vérifier régulièrement qu’elle ne présente pas les symptômes du Covid-19 tels que les difficultés respiratoires, la toux ou la fièvre.

Si votre proche présente des problèmes de santé, il faut impérativement prévenir un médecin, et surtout, vérifier qu’il lui reste suffisamment de médicaments pour ne pas stopper momentanément son traitement.

Protéger son environnement

Aérer son domicile et désinfecter les surfaces avec lesquelles votre aîné est susceptible de rentrer en contact est un bon début pour proposer un environnement sain. En outre, même au sein du même foyer, il est nécessaire de respecter les gestes barrières, d’autant plus si vous avez à sortir pour faire les courses ou pour travailler par exemple.

Garder une vie équilibrée

Rester enfermé peut paraître insupportable pour certaines personnes âgées. Aussi, garder une bonne hygiène de vie, apprendre à ne pas grignoter entre les repas et se mettre à la fenêtre pour profiter du soleil sont des exemples de bonnes pratiques à adopter pour rester en bonne santé.

Atelier pâtisserie pour nos aînés : préparation d’un quatre-quarts

Quand il s’agit de le déguster, le quatre-quarts fait toujours l’unanimité à l’heure du goûter. Sa grande force est d’être facile à préparer. C’est ce que les résidents de l’Ehpad Sainte Juliette à Cagnes-sur-Mer ont pu remarquer lors d’un atelier cuisine en avril dernier au cours duquel ils ont réalisé cette excellente pâtisserie bretonne.

Personne préparant farine et sucre

Une recette de gâteau séculaire

L’origine du quatre-quarts serait nord-européenne et remonterait aux débuts des années 1700. Son nom vient des quatre ingrédients le constituant en parts égales : le sucre, les œufs, la farine et le beurre.

Il est temps de s’y mettre !

On commence par préparer les ingrédients en prenant comme référence le poids des œufs. En prenant le même poids pour chacun, vous aurez ainsi un quart de farine, un quart de sucre et un quart de beurre fondu.

Beurrer le moule à cake

Ici, pendant que notre cuisinière à la retraite beurrait le fond du moule à cake pour éviter que le gâteau n’accroche, les autres participants ont mélangé les quatre ingrédients dans un saladier. Après 50 minutes au four, le gâteau est ressorti parfaitement cuit et prêt pour la dégustation.

Généralement, il est meilleur consommé le lendemain et de nombreuses recettes incluent des zestes d’agrumes ou des gousses de vanille pour le parfumer, c’est selon les envies !

Qu’est-ce que le plan bleu mis en place dans les EHPAD ?

En cas d’événements imprévisibles, inhabituels ou graves, l’État a mis en place les plans « blancs » pour les hôpitaux et les plans « bleus » pour les établissements médico-sociaux. En résumé, le plan bleu est un outil détaillant un ensemble de modalités à suivre en cas de crise sanitaire ou climatique . Il permet notamment une rapidité d’exécution pour faire face à une urgence ou à une situation exceptionnelle comme celle que nous vivons actuellement. Notre réseau d’EHPAD et de résidences de retraite tient à vous en informer et vous rassurer quant aux moyens mis en œuvre pour traverser cette crise sanitaire du mieux possible.

Distanciation physique

Quand a-t-il été créé ?

En 2003 a eu lieu une canicule exceptionnelle ayant entraîné près de 15 000 décès. À la suite de cette dernière, un arrêté ministériel a été décrété. Ce dernier stipule que les établissements hébergeant des personnes âgées doivent rédiger un plan de gestion de crise, le fameux « plan bleu ». Le cahier des charges à suivre est imposé par cet arrêté signé le 7 juillet 2005 et a été étendu aux EHPAD ainsi qu’aux établissements accueillant des personnes souffrant de handicap.

À quel moment est-il mis en place ?

Un plan bleu ne se déclenche pas sur un claquement de doigts mais généralement à la suite d’un événement important ayant lieu dans un département. Dès lors, le préfet peut activer un plan de secours. L’Agence régionale de santé (ARS) va se charger d’alerter les établissements concernés. Après cette annonce, les directeurs des établissements de santé déclenchent le plan bleu.

Les incidents pouvant déclencher cette suite de décisions sont nombreux. Il s’agit surtout d’événements sanitaires ou environnementaux pouvant causer une menace pour la santé publique. En ce moment, nous vivons une de ces menaces et l’affrontons avec courage et détermination. Nos ainés sont confinés et, depuis le 11 mars 2020, les visites dans les Ehpad sont interdites. C’est un des effets du plan bleu qui a été déclenché le 6 mars 2020. Le 28 mars, les personnes âgées placées dans les établissements médico-sociaux ont été isolées dans des chambres individuelles suite à la demande d’Olivier Véran, ministre de la Santé.

Qu’implique un plan bleu ?

Comme évoqué plus en amont, un plan, lorsqu’il est déclenché, requiert de remplir un cahier des charge qui devra être respecté scrupuleusement.

Déjà, un plan bleu implique la désignation d’une personne référente. Cette dernière sera responsable de la situation en période de crise dans l’établissement. Elle peut être le directeur, un médecin, ou un coordonnateur. À la suite de cela, des règles de bonnes pratiques à destination du personnel sont mises en place. Un protocole sur les modalités d’organisation en cas de déclenchement du plan d’alerte est également divulgué. Le plan indique s’il est appliqué à l’échelle nationale, régionale ou départementale.

Ensuite, parmi les préconisations à suivre, se trouvent celles concernant le confinement des résidents, des usagers et du personnel. Dans les cas où le confinement est nécessaire, comment doit-il être mis en place ? Pour l’épidémie actuelle, les visites sont interdites dans les EHPAD. De plus, les résidences renforcent les mesures en proposant, par exemple, des sas de décontamination ou le maintien des portes fermées.

Enfin, un plan bleu peut prendre en compte l’évacuation du personnel ou des résidents en cas de contamination.

En bref, le plan bleu permet d’anticiper les risques sanitaires ou environnementaux en créant une marche à suivre pour les aborder efficacement. Il permet ainsi d’améliorer la réactivité des établissements en réfléchissant à toutes les dispositions à prévoir pour préserver le bien-être et la santé des résidents.

Le massage et ses bienfaits chez nos seniors

En plus d’être agréable, le massage comporte également de nombreuses vertus thérapeutiques validées. Dans nos maisons de retraite des Alpes-Maritimes, les résidents ont la possibilité de rencontrer un masseur plusieurs fois par mois pour leur bien-être. Pourquoi les seniors l’apprécient autant ?

Massage d'une personne au trapèze
https://pixabay.com/fr/photos/physio-physiologie-massage-aller-1778029/

Se réapproprier son corps

Le massage est utile pour rétablir le contact avec son corps. La stimulation des différentes parties du corps développe en effet la conscience sensorielle. Cette méthode de relaxation agit aussi sur les peurs et les angoisses. Pour les personnes âgées, ce moment de détente privilégié leur permet de mieux affronter certaines situations éprouvantes pour leur corps comme porter les courses, prendre les transports en commun, etc.

En outre, en vieillissant, le corps change et s’adapte moins rapidement. Les massages sont l’occasion idéale pour apprivoiser de nouveau son corps et apprendre à vivre avec ses faiblesses.

Pour un bien-être physique

Les masseurs, ostéopathes ou encore kinésithérapeutes établissent une relation de confiance avec les personnes qu’ils soignent. Cela a pour effet d’ouvrir plus facilement le dialogue. Les thérapeutes sont donc à l’écoute des réactions pour accompagner un « lâcher prise ». En outre, ils aident les seniors à lutter contre des désagréments physiques qu’ils ont au quotidien comme les maux de dos, les jambes lourdes, etc. Ces maux soignés, les personnes âgées reprennent gout à la vie et aux activités et ont un meilleur sommeil.