L’EHPAD de demain

Une accélération de la transformation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des maisons de retraite est en route. Si les propositions du rapport Libault aboutissent sur une réelle réforme, les centres médicalisés d’hébergement se transformeront d’ici quelques années en plateformes territoriales plus humaines. Le regroupement Senectis a déjà adopté quelques-unes de ces mesures !

L’EHPAD, un lieu de vie comme les autres

C'est un couple de personnes âgées qui se balade.
Image parcoombesy de Pixabay

Le but principal de ce projet est d’arriver à ce que les seniors placés en EHPAD se sentent réellement chez eux en créant des échanges entre l’établissement et les services de proximité. Ces mesures pour effacer le sentiment de vivre dans un lieu transitoire sans âme consistent à rendre les EHPAD un peu plus intime. Les résidents pourront par exemple discuter en toute simplicité avec leur voisinage ou encore se rendre chez le coiffeur. Ainsi, la transition du domicile vers la maison de retraire sera d’autant plus simple, surtout pour les familles. L’hésitation de prendre une chambre en EPHAD sera moins présente. Le second but du projet est basé sur l’échange entre les personnes âgées et le personnel en multipliant les activités stimulantes et en améliorant la qualité du suivi individuel. Les liens sociaux sont donc au cœur de cette réforme. Elle permettra aux personnes âgées en perte d’autonomie de conserver un lien avec la vie active et pas seulement dans les lieux médicalisés.

Associer les plus jeunes

L’une des pistes envisagées lors de la concertation sur les EHPAD et qui a notamment retenu l’attention de la mission Libault est d’organiser tous les ans dans les écoles une “journée de l’expérience”. L’objectif est de mettre en lien des enfants avec des personnes âgées en organisant des visites d’écoles. Cela pourrait également prendre la forme d’une correspondance entre les écoliers et les personnes âgées. Toutes les initiatives sont bonnes à prendre. C’est un point important car les échanges intergénérationnels sont l’avenir de ces nouveaux EHPAD. En effet, ces échanges et ces activités avec les nouvelles générations sont très bénéfiques pour la santé mentale et le moral des personnes âgées. Autre piste phare du projet Libault, les EHPAD pourraient aussi faire des collaborations avec les crèches afin de mettre en relation les plus jeunes avec nos aînés.

Des services au sein des EHPAD et hors de ses murs

Les retraités veulent du changement dans les maisons de retraite médicalisées. Ces établissements pourraient par exemple s’ouvrir sur l’extérieur et offrir un bouquet de services aux personnes âgées qui préfèrent rester à domicile. Le prochain objectif est de transformer les EHPAD en plateformes de services à la personne. Il y a beaucoup de personnes âgées en perte d’autonomie et pas uniquement dans les EHPAD. Grâce à cette réforme, ces personnes pourront également bénéficier de services tels que l’aide à domicile, des soins et de la téléconsultation. Ainsi, en favorisant la prise en charge temporaire et en favorisant l’accès aux prestations des maisons de retraite, les conditions de vies des seniors devraient augmenter significativement. Enfin, l’aboutissement serait de permettre à d’avantage de personnes de se rendre en EHPAD en développant l’ouverture de commerces au sein des établissements : coiffeur, restaurants, cafés… Tout ce qui permettrait de faire venir les familles, les professionnels ou les personnes qui se sentent seules. Tout simplement rendre ce lieu plus vivant.

Qui sait ce que sera la maison de retraite de demain ? Ce type de services devra être plus en phase avec notre éthique, et mieux répondre aux besoins des personnes âgées que ce soient dans les lieux de vie qu’à domicile. En privilégiant la sérénité et le bien-être, les lieux de vie seront enfin intégrés dans la société.