Ces prénoms qu’on retrouve aussi bien chez les seniors qu’à la maternité

Pog, billes, cartes à collectionner… Ces jeux disparaissent des cours de récré pour réapparaître en force des années plus tard sans que l’on ne puisse l’expliquer. La mode ne serait-elle qu’un éternel recommencement ? À en croire les nouvelles tendances en matière de prénom, il semblerait que oui. En effet, il est de plus en plus fréquent de rencontrer des poupons affublés du même prénom que celui de nos grands-parents ou arrière-grands-parents. Les seniors de nos maisons de retraite maralpines ne sont d’ailleurs pas peu fiers de savoir que leur prénom se perpétue. En voici quelques-uns d’assez inattendus.

Les prénoms des seniors en EHPAD.
https://pixabay.com/fr/photos/personnes-l-homme-adulte-mains-3120717/

Continuer la lecture de « Ces prénoms qu’on retrouve aussi bien chez les seniors qu’à la maternité »

La lecture chez les personnes âgées

Il y a quelques années, une étude IPSOS a révélé le rapport que les Français entretiennent avec la lecture en s’intéressant notamment aux habitudes des personnes âgées. Ainsi, en 2017, 29% des seniors ont déclaré lire beaucoup et 59% d’entre eux ont affirmé s’y consacrer tous les jours. Une très bonne chose compte tenu des effets positifs sur le mental.

Dans cet article, nous souhaitons vous présenter les nombreuses vertus liées à la lecture. Pratiquer cette activité régulièrement aiderait, par exemple, à faire fuir certaines formes de sénilités ou à faire reculer les maladies neurodégénératives comme Alzheimer. C’est pourquoi nous mettons des livres à disposition dans nos maisons de retraite des Alpes-Maritimes et organisons des ateliers de lecture pour nos résidents. Penchons-nous un peu plus sur tout ceci.

Livre et personne âgée.
https://pixabay.com/fr/photos/senior-lecture-grand-m%C3%A8re-livre-4957716/

Les avantages de la lecture

La lecture est bénéfique pour les personnes âgées et présente de nombreux avantages sur les plans cognitifs et psychologiques. Tout d’abord, lire améliore l’attention et la concentration. Se plonger dans un livre et son histoire permet d’effectuer une sorte de méditation, un moment partagé avec nous-même.

En outre, ceci développe également deux points importants agissant sur la santé des seniors. Premièrement, suivre le fil d’un roman, son histoire, ses personnages et se souvenir des détails sont autant de jalons marquant le chemin vers la préservation d’une bonne mémoire. De plus, il est certain que la lecture stimule les fonctions cognitives. Par exemple, participer à l’enquête d’un roman policier ou imaginer la suite d’un thriller de science-fiction sont d’excellentes manières de faire travailler l’imagination et la réflexion.

Dans un second temps, lire améliore l’hygiène de vie et la santé mentale. Une étude américaine menée à l’université de Yale a d’ailleurs établi un lien entre la lecture et une espérance de vie augmentée. Citons deux effets notablement bénéfiques démontrés par cette étude :

  • Premièrement, la lecture permet de relativiser sur certaines inquiétudes personnelles et surtout de les éloigner l’espace d’un instant. C’est une évasion forcément bénéfique aux personnes seules et/ou déprimées. Dans une maison de retraite, cela peut aussi permettre de se rapprocher les uns des autres, chacun partageant ses lectures récentes ou discutant de l’intrigue d’un livre.
  • Ensuite, il est avéré que le livre améliore la qualité du sommeil en facilitant la relaxation. Ainsi un bon livre avant de se coucher vaut un somnifère et sans contre-indication !

Lire quand on est senior

Baisse de la vue

Vieillir entraîne irrémédiablement des problèmes de vue. Il est important de les identifier pour mieux y faire face. Plusieurs troubles de la vision sont récurrents chez les personnes âgées.

Il faut, dans un premier temps, comprendre, qu’avec l’âge, le cristallin perd de sa force. Pour rappel, le cristallin est la lentille principale de l’œil qui permet l’accommodation. Sans cette dernière, tous les objets nous paraîtraient flous. Le presbytie est le trouble de la vision le plus commun lorsque l’on vieillit mais d’autres existent comme la cataracte. Cette fois-ci, le cristallin ne perd pas seulement en souplesse mais il s’opacifie et crée une tache floue dans la vision. La cataracte touche énormément de monde, plus d’une personne sur cinq âgée de 65 ans et deux tiers des 75 ans et plus. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) en est un autre, commençant à 50 ans et elle toucherait 12 % des plus de 65 ans.

Les alternatives

Il existe de nombreuses manières de continuer à lire avec des problèmes de vue. En voici une liste non exhaustive :

  • La loupe de lecture : disponible en version électronique, elle permet à la fois d’éclairer le papier et d’agrandir l’écriture.
  • De nombreux éditeurs proposent des livres disponibles en grands caractères. À l’origine pour les personnes malvoyantes ou les jeunes dyslexiques, ces livres sont dorénavant édités avec différentes tailles de lettres pour les seniors. Attention, ils ne sont que rarement disponibles dans les librairies classiques. On en trouve néanmoins dans les bibliothèques.
  • Le numérique trouve sa place dans cette liste. Les e-books ou les livres audios, les téléphones, tablettes ou liseuses permettent d’avoir accès à une bibliothèque dans la main. Avec des livres faciles à lire (ou à écouter !) et adaptés à tous.
  • Enfin, il existe des services de lecture à domicile, que nous pratiquons sous forme d’atelier dans nos EHPAD.