Les maisons du Bel-Âge favorisent l’intégration

Dans les bouches du Rhône apparaissent de plus en plus de ces “maisons du Bel-Âge”… Elles sont à destination des personnes âgées qui n’ont pas besoin de l’encadrement médical assuré par une maison de retraite familiale, et dont les proches ne sont pas à proximité. Une initiative du conseil départemental, pour qui améliorer les conditions d’accueil en EHPAD passe par la réduction du nombre de pensionnaires (une des pistes lancées lors du débat autour du Grand âge).

Bien-être des seniors.
https://pixabay.com/fr/senior-l-homme-m%C3%A2le-randonn%C3%A9e-2642030/

Un milieu social qui réinvente le service public

Les personnes du bel-âge, ce sont ceux qui ont dépassé les soixante ans. L’objectif est de leur offrir un espace dédié qui propose une multitude de services. Cela va du simple café autour d’une discussion, jusqu’à des cours de sport pour éviter les chutes violentes. Les personnes âgées qui passent par les maisons du bel-âge peuvent bénéficier de tout ce que peuvent présenter des animations en maison de retraite. Chaque semaine, des sorties de proximité sont mises en place, ainsi que différentes activités, comme les premiers pas en informatique, des ateliers de mémoire, de nutrition, des cours de yoga…

En apportant des réponses et en accompagnant l’élaboration des démarches administratives de nos aînés, ce guichet d’accueil de proximité vient remplir des journées qui peuvent paraître interminables pour certains des seniors.